Navigation – Plan du site

Préface

Jacques Bourquin et Gisèle Fiche
p. 7-8

Texte intégral

Les revues qui ne connaissent qu'un numéro acquièrent auprès des bibliophiles un supplément de valeur marchande. Au risque de décevoir les collectionneurs, le Temps de l'histoire poursuit son chemin et s'inscrit dans la durée avec la parution de cette seconde livraison.

Le numéro 1 était un coup d'essai, il a été bien accueilli et a suscité un réel intérêt, tant auprès des professionnels que des historiens. Les Actualités sociales hebdomadaires, Lien social, Sociétés et représentations, la Revue d'Histoire du XIXe siècle... ont salué la création d'un nouveau lien de réflexion et de connaissance dans un champ peu couvert par les publications existantes.

Ces encouragements nous ont incités à améliorer notre projet en lui donnant, grâce à la constitution d'un comité scientifique composé en majeure partie d'historiens, plus de rigueur et d'unité de contenu.

Notre objectif est de favoriser les questionnements que les professionnels de la protection de l'enfance adressent aux historiens, d'encourager et de développer les échanges, les débats entre professionnels et chercheurs. Un tel forum ne peut qu'être une source d'enrichissement, tant pour les praticiens de l'éducation que pour les disciples de Clio. Aussi, les pages du Temps de l'histoire sont ouvertes à tous ceux qui s'intéressent à notre champ de recherche (historiens de métier ou "gens de métiers" historiens), avec toutefois cette exigence que leurs écrits soient validés par le comité scientifique.

Ce numéro 2, coordonné par Jean-Jacques Yvorel, est le fruit d'un colloque organisé à l'Université Paris-Sorbonne en avril 1998, auquel nous avons collaboré ; le thème en était « le Centenaire de la loi du 19 avril 1898 sur la répression des violences et voies de fait à enfants ».


D'ores et déjà, un numéro 3 est en préparation, dont la sortie est prévue pour l'an 2000 ; il portera sur « l'enfant de justice pendant la guerre et l'immédiat après-guerre ». Il reprend le thème d'un séminaire organisé en 1997-1998 par l'AHES-PJM et le CNFE. Il s'agit d'un sujet encore peu connu, à propos duquel les historiens commencent à ouvrir les archives. Voilà qui devrait nous donner des éléments pour mieux comprendre le contexte de création de la Direction de l'Education surveillée et l'émergence du secteur de l'enfance inadaptée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Bourquin et Gisèle Fiche, « Préface », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », Numéro 2 | 1999, 7-8.

Référence électronique

Jacques Bourquin et Gisèle Fiche, « Préface », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], Numéro 2 | 1999, mis en ligne le 09 décembre 2003, consulté le 27 mai 2017. URL : http://rhei.revues.org/28

Haut de page

Auteurs

Jacques Bourquin

Président de l'Association pour l'histoire de l'éducation surveillée et de la protection judiciaire des mineurs

Articles du même auteur

Gisèle Fiche

Directrice du Service des études et de l'international, CNFE-PJJ, Vaucresson

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© PUR

Haut de page