Navigation – Plan du site
Comptes rendus d'ouvrages

Frédéric Chauvaud, Justice et déviance à l’époque contemporaine. L’imaginaire, l’enquête et le scandale

Jean-Jacques Yvorel
p. 211-212

Texte intégral

1Justice et déviance à l’époque contemporaine. L’imaginaire, l’enquête et le scandale

2Frédéric Chauvaud

3Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2008, 392 p.

4ISBN 978-2-7535-0466-0

5Frédéric Chauvaud a rassemblé une partie des articles, contributions à des ouvrages collectifs, interventions dans des colloques et séminaires qu’il a consacrés à l’histoire de la justice et de la déviance. Il ne s’agit cependant pas d’une simple compilation. L’auteur a sélectionné, réorganisé et parfois modifié et réécrit ses textes initiaux afin de donner à l’ouvrage les dimensions d’un véritable livre et non d’un recueil.

6Le livre est organisé autour de trois grandes parties et de neuf chapitres. Chaque chapitre n’est pas la reprise pure et simple d’un écrit ou d’une communication antérieurs mais procède du regroupement thématique de plusieurs travaux. Frédéric Chauvaud nous introduit d’abord « Au cœur de l’imaginaire judiciaire » où nous croisons les monstres (chapitre premier), avant qu’il nous invite à décrypter les ressorts de l’angoisse (chapitre 2) et à nous pencher sur les représentations de la justice (chapitre 3). La seconde partie est entièrement dédiée à l’enquête judiciaire. L’auteur nous emmène sur les lieux du crime (chapitre IV). Il nous invite à relever indices et traces (chapitre V) avant de nous amener à nous interroger sur les avatars de la preuve (chapitre VI). La dernière partie est consacrée à la justice pénale à l’épreuve. Frédéric Chauvaud interroge d’abord la construction du modèle judiciaire français (chapitre VII). Il nous donne à voir ensuite la rationalisation à l’œuvre (chapitre VIII), avant d’analyser quelques scandales judiciaires (chapitre IX).

7Les mineurs de justice ne sont pas absents des préoccupations de l’auteur , loin s’en faut. Frédéric Chauvaud rappelle que l’enfant délinquant incarne, avec le récidiviste, une figure de la dangerosité, inventée au XIXème siècle et léguée aux siècles suivants. Il en dresse, en une douzaine de pages, un portrait saisissant. Son analyse du scandale de Mettray, non pas celui des campagnes contre les « bagnes d’enfants » de l’entre-deux-guerres, mais celui de la Belle Époque, est aussi minutieuse qu’heuristique. On mesure à la lecture de ces deux passages tout l’intérêt qu’il y a à resituer l’histoire de la justice des mineurs dans une histoire de la justice qui sait être la fois culturelle, anthropologique et sociale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Jacques Yvorel, « Frédéric Chauvaud, Justice et déviance à l’époque contemporaine. L’imaginaire, l’enquête et le scandale », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », Numéro 10 | 2008, 211-212.

Référence électronique

Jean-Jacques Yvorel, « Frédéric Chauvaud, Justice et déviance à l’époque contemporaine. L’imaginaire, l’enquête et le scandale », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], Numéro 10 | 2008, mis en ligne le 01 octobre 2008, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://rhei.revues.org/2983

Haut de page

Auteur

Jean-Jacques Yvorel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© PUR

Haut de page