Skip to navigation – Site map
Dossier
Enjeux scientifiques et politiques d’un congrès

Le premier congrès international de Psychiatrie infantile (Paris, 1937), ou le baptême d’une spécialité ambitieuse

The First International Congress on Child Psychiatry (Paris, 1937): walking towards the consecration of an ambitious specialty
Samuel Boussion
p. 57-80

Abstracts

This article proposes to put into perspective the First International Congress of Child Psychiatry. Organised by Georges Heuyer from 24 July to 1 August 1937, as part of the International Exhibition in Paris, the conference brings together hundreds of doctors from over twenty countries. The event is important and an exploration of the Heuyer files underscores its multiple challenges. First, it is based on his professional intentions, trying to reach the firmament of his child psychiatrist career. Then for the professional group as a whole which is at that time trying to build up the legitimacy of this specialty of child psychiatry for the authorities especially. Handicapped children is an important issue at this time given that it is at the forefront of the political agenda of the Popular Front’ cabinet. It is equally important at the international level, since the circulations are intense and psychiatry is becoming a central scientific object. Finally, the international congress is a time of exchanges by excellence and drives psychiatrists to discuss over the different approaches raised to explore and to understand the complexity of the child.

Top of page

Excerpt

Full text document will be published online on November 2018.

Outline

Georges Heuyer, maître d’œuvre
Le congrès, vitrine et tribune de la psychiatrie infantile française
Un congrès sans tradition ?
L’enfance anormale sous expertise : les rôles du psychiatre

First lines

Entre mai et novembre 1937, Paris se transforme en capitale mondiale à l’occasion de l’Exposition internationale organisée par la France et dédiée cette année-là aux « Arts et techniques dans la vie moderne ». Même si elle n’est qu’une exposition de seconde catégorie et ne prétend donc pas être « universelle », elle est portée par de grands desseins. Pour un pays qui ressent encore les effets d’une profonde crise économique, elle est présentée comme un carrefour des peuples et comme une occasion de sortir la France de son marasme en créant une atmosphère d’activité spirituelle et matérielle, de remédier au chômage, de ranimer le tourisme, bref d’opérer une « expérience de galvanisation », selon les mots de Paul Léon, commissaire adjoint de l’Exposition en 1935. À plusieurs reprises, ses promoteurs ravivent les souvenirs glorieux des expositions passées, celles tenues à Paris en 1889 et 1900, l’Exposition des Arts décoratifs, en 1925, plus récemment l’Exposition universelle de Chicag...

Top of page

References

Bibliographical reference

Samuel Boussion, « Le premier congrès international de Psychiatrie infantile (Paris, 1937), ou le baptême d’une spécialité ambitieuse », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », 18 | 2016, 57-80.

Electronic reference

Samuel Boussion, « Le premier congrès international de Psychiatrie infantile (Paris, 1937), ou le baptême d’une spécialité ambitieuse », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [Online], 18 | 2016, Online since 30 November 2018, connection on 30 March 2017. URL : http://rhei.revues.org/3880 ; DOI : 10.4000/rhei.3880

Top of page

About the author

Samuel Boussion

Maître de conférences en sciences de l’éducation, Circeft, Heduc, université Paris 8 Saint-Denis

By this author

Top of page

Copyright

© PUR

Top of page