Skip to navigation – Site map
Dossier
Le champ de la psychiatrie de l’enfant

Face à la question sociale, la réponse médicale

De la psychiatrisation des écoliers et des jeunes délinquants
Dealing with the social question: the medical response. About psychiatrization of schoolboys and juvenile delinquents
Mathias Gardet
p. 253-274

Abstracts

In the interwar period, a number of French psychiatrists decided to set up medical counselling and medical-pedagogical institutes near the schools and linked to the psychiatric asylums but as a separate ward. Moreover, some centres dedicated to juvenile delinquents were equally created and its role was to observe and to evaluate the child before his judgment. This new field of practices was successfully created and they called it child psychiatry when attending the Paris Conference in 1937. This branch of neuropsychiatry won not only visibility outside the walls of hospitals but also drained a population of children that had traditionally escaped this expertise.

Top of page

Excerpt

Full text document will be published online on November 2018.

Outline

Du péri-scolaire au médico-pédagogique
De la psychiatrisation de la délinquance à l’organisation de l’observation

First lines

Durant le premier congrès international de Psychiatrie infantile de 1937 plusieurs représentants du gouvernement du Front populaire viennent inaugurer l’événement. L’allocution de Suzanne Lacore, lors de la séance d’ouverture du congrès, est tout à fait représentative de la reconnaissance au niveau politique de ce nouveau corps de métiers. Invitée en tant qu’ancienne sous-secrétaire d’État à la Santé publique chargée de la protection de l’enfance durant le premier gouvernement Blum (fonction qu’elle vient de quitter le 21 juin 1937), Suzanne Lacore reprend en effet à son compte un discours jusqu’alors colporté dans un petit cénacle de médecins, bien qu’elle appartienne à une génération d’institutrices dont la formation était étrangère à ce type d’analyse :

« Huit à neuf sur 10 des petits délinquants – qu’il y a peu de temps encore, nous mettions en geôle avec une dureté sans courage – sont des victimes d’une hérédité chargée, d’un système nerveux hypertendu, d’un milieu malsain où la...

Top of page

References

Bibliographical reference

Mathias Gardet, « Face à la question sociale, la réponse médicale », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », 18 | 2016, 253-274.

Electronic reference

Mathias Gardet, « Face à la question sociale, la réponse médicale », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [Online], 18 | 2016, Online since 30 November 2018, connection on 30 March 2017. URL : http://rhei.revues.org/3967 ; DOI : 10.4000/rhei.3967

Top of page

About the author

Mathias Gardet

Professeur en sciences de l’éducation, Circeft, Heduc, université Paris 8 Saint-Denis.

By this author

Top of page

Copyright

© PUR

Top of page