Navigation – Plan du site
Pratiques judiciaires

Le vol nécessaire au XIXème siècle. Entre réalité sociale et lacune juridique, une histoire en construction.

Virginie Berger
p. 241-251

Résumés

Celui qui commet un vol par nécessité en France au XIXème siècle n’est, pour la justice, absolument pas différent des autres voleurs. A cette époque, l’état de nécessité n’est nullement pris en compte par la codification pénale bien que la notion soit l’objet de débats parmi les juristes depuis l’antiquité. Dans un contexte politique et social où la protection des propriétés et la volonté d’extinction de la pauvreté sont des préoccupations majeures, le vol nécessaire apparaît comme un paradoxe insoluble, pour l’ensemble de la société, car il oppose deux notions fondamentales : celle de l’acte nécessaire, impliquant l’idée de survie, et celle de défense des propriétés. Les auteurs de vols nécessaires sont donc à la fois rejetés par la société civile et par la justice qui ne les reconnaît guère. Il n’en reste pas moins que ces voleurs par nécessité incarnent un des aspects majeurs de la “question sociale”.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

vol, vol nécessaire

Index chronologique :

XIXème siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Virginie Berger, « Le vol nécessaire au XIXème siècle. Entre réalité sociale et lacune juridique, une histoire en construction. », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », Hors-série | 2001, 241-251.

Référence électronique

Virginie Berger, « Le vol nécessaire au XIXème siècle. Entre réalité sociale et lacune juridique, une histoire en construction. », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » [En ligne], Hors-série | 2001, mis en ligne le 31 mai 2007, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://rhei.revues.org/462 ; DOI : 10.4000/rhei.462

Haut de page

Auteur

Virginie Berger

Doctorante en histoire contemporaine à l’université de Poitiers

Haut de page

Droits d’auteur

© PUR

Haut de page