Skip to navigation – Site map

Numéro 10 | 2008
La prostitution des mineur(e)s au XXe siecle

Écrire l’histoire de la prostitution des mineur(e)s consiste à rendre compte tout autant du foisonnement des réponses institutionnelle, religieuse, médicale et philanthropique aux sexualités d’une jeunesse incontrôlée, considérées comme « déviantes », que de l’expérience prostitutionnelle en soi. L’enquête médico-sociale sur la prostitution des mineur(e)s menée en 1932 par le Dr Suzanne Serin, et le projet de prévention qu’elle inspire, illustrent le double pouvoir des experts au XXe siècle : définition et traitement des « déviances sociales ». À chacun de ces champs correspond, pour celui qui souhaite en faire l’étude, une méthode – discursive ou empirique – éclairant la diversité des « paradigmes interprétatifs » de la prostitution comme objet d’histoire. Les recherches francophones sur la prostitution, qu’il s’agisse d’histoire sociale et culturelle ou d’histoire du genre et des femmes, voguent sur cette double approche, mais rares sont les travaux qui s’intéressent exclusivement à la prostitution des mineur(e)s, souvent clandestine et occasionnelle, donc difficilement saisissable. Les contributions rassemblées ici par Christine Machiels et Éric Pierre viennent partiellement combler un vide historiographique.