Navigation – Plan du site

Présentation

La Revue d'histoire de l'enfance "irrégulière" est spécialisée dans le champ de l'enfance et de la jeunesse marginales ou marginalisées. Elle s'intéresse à l'enfant de justice (délinquant), mais aussi à l'enfant victime, à l'orphelin, au vagabond, ainsi qu'aux politiques législatives et institutionnelles et aux pratiques pédagogiques mises en œuvre pour prendre en charge cette jeunesse et cette enfance " irrégulières " en France et hors de France. Revue scientifique à comité de lecture, elle est le fruit d'une collaboration entre l'Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) et l'Association pour l'histoire de la protection judiciaire des mineurs (AHPJM). La Revue d'histoire de l'enfance "irrégulière" cherche à établir des liens entre la recherche historique et le milieu professionnel de l'éducation spécialisée.

Dernier numéro en ligne
18 | 2016
Le psychiatre, l’enfant et l’État

Enjeux d’une spécialité en construction, 1900-1950

Ce volume est consacré au Congrès international de psychiatrie infantile qui s’est tenu à Paris en 1937 au cours de l’exposition internationale. Premier du genre, il est organisé notamment par Georges Heuyer dont l’importance dans le domaine de l’enfance pendant l’entre deux guerres est désormais un fait admis. Ce sera l’occasion de faire le point sur ce personnage aux multiples activités et d’évoquer la documentation qu’il a laissée. Qui dit congrès international dit aussi circulations, échanges entre les participants, enjeux de connaissance et rapports de pouvoir. C’est tout cela que s’efforce d’aborder ce numéro en faisant une large place à différents représentants de plusieurs des pays présents. C’est ainsi que la psychiatrie de l’enfant et son institutionnalisation sera explorée à partir des situations allemande, belge, britannique, italienne, française et suisse… Enfin, ce sera aussi l’occasion d’appréhender les savoirs psychiatriques sur l’enfant en amont comme en aval afin de mieux saisir l’importance de ce congrès, au-delà du fait d’avoir été le premier du genre.